Au milieu de bocages Normands, sur un domaine de 3 ha, La Cour sur Blangy est la résidence secondaire d’un un jeune couple de Paris, amoureux de la nature.

La maison est le résultat d’une rénovation totale de l’édifice d’un gardien de bétail. Elle s’inspire de l’ancien bâtiment en proposant une réinterprétation des façades en colombage, tout en s’adaptant à une technique de construction contemporaine en bois. Son volume typique et rectiligne en forme de grange est préservé.

Conçue de façon bioclimatique, la maison est fermée au nord et largement ouverte au sud pour profiter de calories gratuites du soleil. Le chauffage est ainsi réglé par la nature : en hiver, le soleil bas rentre et chauffe la maison tandis qu’en été, le débordement de la toiture empêche un ensoleillement direct trop fort à l’intérieur.

Le vieux bois en bon état est recyclé. Ainsi les vielles fermes de la charpente sont réutilisées, une poutre est devenue un escalier, une autre la structure d’un canapé ou encore le muret du terrassement du terrain.

Dans l’ancienne façade en pierres de silex, des grandes ouvertures ont été créées où des porte-fenêtres se glissent et disparaissent dans le mur. La large terrasse devant devient la prolongation de l’espace de vie, bénéficiant d’une vue imprenable sur le paysage